AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 it's been said and done (Keawe)

Aller en bas 
AuteurMessage
Makeo Iwiaoao

avatar

Messages : 17
Avatar & crédits : bob morley
Âge : thirty yo

❀ KAʻOHANA
Carnet d'adresses:
Disponibilité (rp):
connexion (horaires, jours):

Message Sujet: it's been said and done (Keawe)   Sam 8 Sep - 17:03


- my v is for vendetta -

Keawe Jones ○  Makea Iwiaoao

Makeo a désormais passé la trentaine et tout le monde se permet encore de lui faire la morale comme s'il avait cinq ans. Rien que de repenser aux pseudos interdictions qu'on lui avait lancé, il en pouffe, la paille colorée entre ses lèvres. Il rongeait son frein depuis des jours, tous lui avaient fortement déconseillé de s'approcher. Mais personne ne parvenait jamais à le dissuader totalement lorsqu'il avait une idée en tête. Le jeune homme avait fini par décider d'aller s'assoir au bar pour voir l'intérieur du monstre. Il reste pensif face à l'immensité du complexe hôtelier. Son architecture grandiose a quelque chose de déplacée dans le lieu sauvage qu'il connaissait. Makeo évite de penser aux tonnes de béton coulées afin de construire ce lieu destiné à une clientèle riche et étrangère. Il mélange son cocktail hors de prix tout en analysant les environs. Depuis l'ouverture, le scientifique trépigne de pouvoir rentrer dans Turtle Bay Resort, il a besoin de connaitre les lieux pour la suite. Bien qu'il ne sache pas réellement de quelle suite il parle. Un peu plus loin, près de la plage privée il voit quelques employés s'affairer. Il les connait tous. Certains étaient à l'école avec lui, d'autres sont de la famille très éloignée. Ohana est si petite qu'il pourrait surement retrouver tous leurs prénoms s'il y réfléchissait bien. Il soupire. Turtle Bay Resort est désormais le premier employeur de l'île. Comment lutter contre un géant comme celui-ci ? Les pieds nus plongés dans le sable blanc, Makeo les regarde apporter les cocktails avec leur couronne de fleur et leur tenue semi-occidentale semi-hawaiennes. Ils évitent soigneusement son regard accusateur, ses points de vue politiques sont connus de tous sur l'île. Il a gagné en respect en travaillant dans l'Institut de Biologie Marine, mais il reste toujours le trublion aux yeux de beaucoup d'habitants. A vrai dire il s'en fiche réellement des racontars autour de sa personne. Makeo a passé l'âge de se préoccuper de sa réputation (sauf celle scientifique, mais c'est un autre problème). Là tout de suite ce qu'il veut c'est rencontrer quelqu'un qu'il n'a pas vu depuis quelques semaines et qu'il a fortement envie de voir. Ses sentiments à son égard sont fortement dispersés, entre la haine et l'envie de le revoir. Son cocktail est bientôt vide et il n'a pas envie de dépenser encore de l'argent dans ce bar. Il le voit alors au loin dans son costume cravate, autre uniforme pour marquer la hiérarchie : Keawe. Makeo marche rapidement pour arriver à sa hauteur, l'alpague tout en lui empêchant de se dérober. « Tiens, un pingouin. » Les bras croisés contre son torse, vieux mécanisme de défense, Makeo attend les premiers mots de Keawe pour lui balancer toute la haine qu'il a envers celui qu'il considérait comme un modèle, comme un père.

_________________

as hot as global warming
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keawe Jones

avatar

Messages : 121
Pseudo : bob newby /marie
Avatar & crédits : waititi @kawaiinekoj
Âge : forty-five, grey hairs and old soul
Statut : lonely boy with big dreams and sad songs she's dancing on

❀ KAʻOHANA
Carnet d'adresses:
Disponibilité (rp): pualani + makeo + vous ?
connexion (horaires, jours):

Message Sujet: Re: it's been said and done (Keawe)   Sam 8 Sep - 18:00

it's been said and done
La journée est déjà longue et le corps de Keawe se fatigue des allés et venus qu’il fait entre le bar et la réserve. Le boulot est bien trop sérieux, bien trop guindé pour lui. Ordonner à des gamins de se tenir droit, de sourire aux touristes qui leurs crachent à la gueule, ça va contre tout ce à quoi il croit. Il se sent oppressé dans son costume trois pièce, dans sa chemise immaculée, la cravate bordeaux qui l’étrangle. Elles sont bien loin, ses chemises fantasques. Elle a disparu, sa barbe grisonnante. Même ses cheveux se sont assagis dans un dernier effort pour convaincre les directeurs du personnel qu’il s’intéresse à ce qu’il fait. Que tout cela signifie quelque chose pour lui. La vérité, c’est que la trahison n’a rien de bon qu’un salaire qui lui permettra de payer ses dettes, un jour. Un argent qui n’est même pas assez satisfaisant. Les obligations s’ajoutent tous les jours un peu plus à la charge qu’il a sur les épaules. Mais il est là, à courir du bar à la réserve. À vérifier que des bourgeoises reçoivent le bon nombre de glaçons. Ça ne lui va pas trop, l’autorité. Il n’a jamais été du genre à commander, Keawe. C’est sa femme qui décidait pour lui, à une époque. Que de devoir gérer les choses, ça le perd. Ça le perd tellement qu’il ne voit pas le temps passer. Deux semaines seulement qu’il arpente les couloirs de cet hôtel qu’il déteste et il connait déjà par coeur les coins et les recoins. Il s’est habitué au poids du tissu sur sa poitrine. Il connait les noms de ceux qu’il croise. Il pourrait presque avoir l’air dans son élément, poisson dans un bocal trop petit pour lui, trop pollué. Mais parfois on fait des choses qu’on aurait aimé ne pas faire, voilà. Si seulement ceux qui l’entourent pouvaient comprendre. Un soupire qui s’échappe, seule trace d’un coeur qui bat à la ramasse depuis des mois. Et il se remet au travail, concentré. Au point qu’il ne le voit pas tout de suite, Makeo. Qu’il ne fait pas attention. Et qu’il fini coincé là, devant ce gamin qu’il connait sur le bout des doigts. Un mioche qu’il a regardé grandir avec tendresse. Ça lui fait tout bizarre de le voir là, dans le bar de l’hôtel. Keawe ne l’aurait pas pensé capable de se montrer, là, à la vue de tous, au risque de passer lui aussi pour un partisan de l’endroit. Non. La flamme qui anime Makeo est trop connue pour que l’on se pose la question. S’il est là, c’est pour avoir des ennuis, ça Keawe en est persuadé. Le ton mordant du garçon ne fait pas de doute. Makeo. La voix de Keawe est calme, son ton froid. Il ne veut pas que l’autre ne lui fasse avoir des ennuis. Je suppose que tu n’es pas venu pour un poste au bar ? Qu’il demande, presque sans amusement. Le garçon est sur la défensive, il ne faudrait pas déclencher quoi que ce soit.

_________________

you always try to see yourself
through the eyes of someone else
@tamsyntaylor/tbl
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
it's been said and done (Keawe)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A piece of heaven :: Ohana :: Komohana :: Turtle Bay Resort :: Bar-
Sauter vers: